Carles Puigdemont
 

Après avoir renoncé jeudi à briguer la présidence de la Catalogne, Carles Puigdemont a saisi l'ONU ce vendredi pour faire reconnaître la "violation" de ses droits. Il reproche au gouvernement espagnol de ne pas avoir respecté le Pacte International relatif aux droits civils et politiques.

Votre opinion

Postez un commentaire