Pierre Nkurunziza, président du Burundi en juin 2018 à Gitega.
 

Des fillettes ont été libérées ce mercredi, au Burundi, après deux semaines d'incarcération pour "insultes au président" Pierre Nkurunziza, après avoir gribouillé sur une photo de lui dans un manuel scolaire.

Votre opinion

Postez un commentaire