BFMTV

Burkina Faso: 11 personnes en garde à vue meurent en une nuit à l'unité antidrogue

L'entrée de la prison centrale de Ouagadougou.

L'entrée de la prison centrale de Ouagadougou. - ISSOUF SANOGO / AFP

Ces personnes étaient en garde à vue pour des infractions relatives à la législation des stupéfiants.

Onze personnes détenues en garde à vue sont mortes dans la nuit de dimanche à lundi dans les locaux de l'Unité antidrogue de Ouagadougou, a annoncé la procureure du Burkina Faso, Maiza Sérémé. 

"Le procureur du (Burkina) Faso près le tribunal de grande instance de Ouagadougou a été informé, ce jour 15 juillet 2019, par la directrice de la police judiciaire de la police nationale de ce que onze personnes gardées à vue à l'Unité antidrogue (UAD) pour des infractions relatives à la législation des stupéfiants sont décédées dans la nuit du 14 au 15 juillet 2019", a écrit Maiza Sérémé dans un communiqué. 

Jeanne Bulant avec AFP