La police patrouille à Ouagadougou au lendemain de l'attaque qui a fait une vingtaine de victimes dans un restaurant de la capitale du Burkina Faso le 14 août 2017
 

Le ministre des Affaires étrangères burkinabé a révélé lundi après midi la nationalité d'une partie des victimes de l'attaque qui a fait 18 morts dans un restaurant de Ouagadougou.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire