En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Les jours de David Cameron au 10 Downing Street sont comptés.
 

Quatre jours après le résultat du référendum sur le Brexit, qui a provoqué une onde de choc aux Royaume-Uni et dans toute l'Union européenne, une semaine cruciale de tractations s'ouvrent, aussi bien à Londres qu'à Bruxelles, pour envisager l'avenir de la relation avec les Britanniques. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Arthus10
    Arthus10     

    Merci au Royaume Uni ! Les britanniques viennent de se sacrifier pour nous et possiblement le meilleur est à venir ! Si le Brexit n’est pas sans conséquence pour la jeune génération, le tollé provoqué par ce mécontentement ne pourra pas laisser insensibles nos gouvernants sinon à remettre bien certainement à plat la façon dont sera dirigée l’Europe composée de nations dont nous avons tous le sentiment qu’elles ont perdu leur pouvoir de décision.
    Car le plus grave est là ! A quoi bon voter si c’est un parlement dont on ne sait pratiquement rien du fondement des décisions prises, sinon celles portées par de puissants lobbies et le fruit de conclusions d’experts, de commissions opaques qui régissent désormais la vie de nos cités ! Le scandale absolu des décisions faites par la Cour Européenne qui casse des décisions de justice nationales vient ajouter au malaise ambiant, car même les états fédéraux américains ont gardé cette prérogative !
    L’Europe ne répond pas aux attentes de ses administrés, loin de là… Nous souffrons d’une concurrence déloyale au sein même de nos territoires faute qu’ait été priorisée la nécessité absolue d’un alignement du poids des charges sociales, et les exemples s’alignent ainsi par centaines…
    Technocrates européens, j’espère que vous avez bien entendu ce coup de semonce qui sonne le glas, la fin d’un mode de fonctionnement si éloigné de nos préoccupations et à mille lieues de tout système démocratique qui se respecte. Foutez nous la paix, respectez les décisions essentielles des nations, cessez de nous imposer des règles qui sortent de votre chapeau. Je ne sais pas moi, discutez parfois des meilleures pratiques possibles ! Pensez d’abord et dans l’ordre, à votre propre gouvernance qui vis-à-vis du Monde, est inopérante et invisible, à l’Europe sociale, à l’Europe militaire (et oui…) et enfin à l’économie. Sur ce qui n’est pas essentiel, faites des économies et cessez de vous disperser ! Je suis certain que la médiatisation au Royaume Uni d’experts ayant travaillé des années sur la taille idéale des cuvettes de WC ont pesé sur le vote britannique ! Laissez aux différents pays une vraie marge de manœuvre. On n’élève pas une fratrie de 28 enfants (pardon 27) de la même façon !
    La meilleure suite de cette triste histoire pourrait trouver son happy end dans un retour de nos amis îliens dans le giron de l’Union dans quelques années ! Sans condition ! ... Cela voudra dire que la leçon aura été comprise, l’exercice réussi, le sacrifice payant !
    Je regrette simplement que les britanniques, de beaux esprits qui ont un sens aigu de la démocratie ne puissent faire partie des équipes ceux qui reconstruiront notre belle Europe !

  • bergheim
    bergheim     

    Cameron restera dans l'histoire comme celui qui a mis fin au royaume uni

  • roperc'h
    roperc'h     

    ils ne savent pas ce qu'ils veulent , ils ont voté , ils foutent le camp!

Votre réponse
Postez un commentaire