Mis à jour le
Dilma Rousseff réagit à l'annonce de sa destitution, le 31 août 2016, à Brasilia.
 

Destituée par le Sénat brésilien ce mercredi, la dirigeante a dénoncé un "coup d'Etat parlementaire" et assuré qu'elle "reviendrait". 

Votre opinion

Postez un commentaire