Jair Bolsonaro le 11 avril 2019 à Rio de Janeiro.
 

Le président brésilien Jair Bolsonaro s'est défendu après avoir tenu de nouveaux propos polémiques la semaine dernière. Il avait déclaré jeudi dernier que l'on pouvait "pardonner mais pas oublier" la Shoah.

Votre opinion

Postez un commentaire