La présidente du Brésil Dilma Roussef, lors du sommet du Mercosur en Argentine, le 17 décembre 2014.
 

Le Sénat brésilien a ouvert jeudi le procès final en destitution de la présidente de gauche. Sauf énorme surprise, c'est son ancien vice-président Michel Temer qui devrait diriger le pays jusqu'aux prochaines élections présidentielle et législatives.

Votre opinion

Postez un commentaire