BFMTV

Bosnie: 34 mineurs pris au piège depuis 16 heures

BFMTV

Trente-quatre mineurs étaient toujours pris au piège vendredi, depuis plus de 16 heures, dans une mine de charbon à Zenica, en Bosnie centrale, où plusieurs galeries se sont écroulées après un séisme, a-t-on indiqué de source officielle.

Les équipes de secouristes s'emploient à ouvrir un passage vers les mineurs bloqués dans une galerie qui n'a pas été endommagée par le tremblement de terre, a déclaré à la presse le directeur de la mine de Raspotocje, Esad Civic.

Les secouristes doivent creuser sur une longueur d'environ 100 mètres, et à quelque 600 mètres de profondeur. Ils ont d'abord oeuvré à la mise en place d'un système permettant d'injecter de l'oxygène dans la zone où se sont réfugiés les mineurs, a-t-on expliqué.

"Personne ne sait combien de temps ça prendra. L'important est qu'ils soient vivants et qu'ils reçoivent des quantités suffisantes d'air pour pouvoir attendre l'arrivée des secouristes", a déclaré dans la nuit Esad Civic.

"Sur 56 mineurs qui se trouvaient dans la mine au moment du séisme, 22 ont regagné la surface et 34 se trouvent toujours dans la zone touchée", a-t-il précisé.

L'épicentre de la secousse de magnitude 3,5, qui s'est produite jeudi à 16H30 (14H30 GMT), était situé à 53 kilomètres au nord-ouest de Sarajevo, et a provoqué un coup de grisou dans la mine.

M. K. avec AFP