Bana, la fillette qui tweetait son quotidien à Alep, promet d'être l'amie de Donald Trump s'il aide la Syrie

Bana al-Abed le 22 décembre 2016 lors d'une interview à Ankara
 

La petite fille de 7 ans qui tweetait son quotidien sous les bombes d'Alep appelle à l'aide Donald Trump. Bana Al-Abed promet même d'être "son amie" si le nouveau président des États-Unis "promet de faire quelque chose" pour les enfants de Syrie.

Votre opinion

Postez un commentaire