BFMTV

Automobile : les hybrides ont la cote

Il faut compter au minimum 25 à 30 000 euros en moyenne pour pouvoir se payer un véhicule hybride, comme la Toyota Prius, qui domine le marché.

Il faut compter au minimum 25 à 30 000 euros en moyenne pour pouvoir se payer un véhicule hybride, comme la Toyota Prius, qui domine le marché. - -

Le Salon de l'automobile à Genève ouvre ses portes demain jeudi au grand public. Il devrait faire la part belle aux modèles hybrides. Les grands constructeurs y présentent leurs dernières nouveautés et leurs innovations pour consommer moins de carburant et donc pour moins polluer. Décryptage sur place parmi tous ces moteurs : hybride essence, hybride diesel, full hybride...

Les moteurs hybrides en vedettes au Salon de l'automobile à Genève. Demain jeudi, le grand public pourra y découvrir les dernières nouveautés et innovations des grands constructeurs automobiles, qui rivalisent sur ce marché déjà compliqué à cerner. L’hybride, tout le monde s'y met : PSA annonce pour 2016 un moteur essence associé à de l'air comprimé, Volkswagen présente un moteur hybride, électrique-diesel, qui consomme moins d'un litre aux 100 kilomètres. Mais difficile de s'y retrouver dans tous ces moteurs : hybride essence, hybride diesel, full hybride...

Bientôt un plein de gasoil pour 15 euros!

Reportage RMC sur place, au Salon de l'automobile à Genève. Toutes les marques de voitures se mettent à l'hybride, mais pas toutes de la même manière... Un plein de gasoil pour 15 euros, c'est pour bientôt. Volkswagen présente un moteur hybride, électrique-diesel, qui consomme moins d'un litre aux 100 kilomètres. Arnaud Barral est le directeur de la marque en France : « Il est exactement à 0,83 litres ; c’est LA voiture qui consomme le moins au monde ».
PSA a présenté un moteur hybride-air, c'est-à-dire qui fonctionne avec de l'essence pour les longs trajets et de l'air comprimé pour les petites distances. L'engin équipera les modèles Peugeot-Citroën d'ici 2016, pour un budget autour des 17 000 euros. Pierre-Yves Etienney, du groupe Peugeot : « On atteint 69 grammes de CO2 par kilomètre ; c’est-à-dire une consommation de 2,9 litres d’essence aux 100 km ».
Full hybride, essence ou diesel électrique, difficile de s'y retrouver. Et ce n'est pas fini pour Guy Lhospital, de la revue spécialisée L'Autojournal : « On se rend bien compte qu’il n’y a pas UNE solution, je pense qu’à l’avenir il y aura de plus en plus de systèmes, et ce sera de plus en plus difficile de se repérer ».
Ferrari se met également à l'hybride : son dernier modèle est équipé d'un moteur essence-électrique.

Par ailleurs, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, en visite hier mardi au salon, a assuré qu'il n'y aurait « pas de décision en 2013 » du gouvernement sur une éventuelle prime de conversion pour aider au remplacement des voitures diesel les plus polluantes.

Les ventes de véhicules propres explosent en France|||

Aujourd'hui, les ventes de véhicules propres, hybrides ou électriques, explosent en France : 25 000 immatriculations, selon l'Association professionnelle pour le développement de la mobilité électrique. Mais il faut compter au minimum 25 à 30 000 euros en moyenne pour pouvoir se payer un véhicule hybride, comme la Toyota Prius, qui domine le marché, ou une Peugeot 3008 qui roule au diesel et à l'électrique.

J.V. avec Gwenaël Windrestin