BFMTV

Australie: décès d'un nageur probablement victime d'une raie

Une raie pastenague - Image d’illustration

Une raie pastenague - Image d’illustration - Wikimedia Commons

Après avoir été ramené sur la plage, il a été victime d'une crise cardiaque. Il présentait une "blessure par perforation dans le bas de l'abdomen".

Si les attaques de requin se sont multipliées ces dernières semaines sur la côte australienne, les nageurs locaux doivent visiblement prêter gare à d'autres dangers. Ce samedi, un nageur de 42 ans est mort après avoir été piqué à l'estomac par ce qui était vraisemblablement une raie pastenague au large d'une plage de Tasmanie, une île du sud du pays.

Selon la police, l'homme nageait au large de Lauderdale Beach, à une vingtaine de kilomètres de Hobart, quand il a reçu "une blessure par perforation dans le bas de l'abdomen (...) peut-être causé par un animal marin", a détaillé la police. 

Il a été transporté sur la plage par des amis mais a fait une crise cardiaque et n'a pu être réanimé. 

Blessure caractéristique 

La blessure est "conforme" aux blessures causées par les piqûres de raie pastenague, a déclaré au Sunday Tasmanian le commissaire Brett Bowering.

"Mais des investigations supplémentaires et l'examen du défunt nous apporteront peut-être quelque chose de plus concret en ce sens", a-t-il ajouté.

Les habitants de la région ont expliqué au journal que la victime avait l'habitude de nager à cet endroit. Les humains sont rarement victimes d'attaques de raies pastenagues. La plupart des blessures se produisent lorsque les gens marchent accidentellement sur la queue de l'animal. 

En 2006, Steve Irwin, "chasseur de crocodiles" et défenseur de l'environnement, une célébrité en Australie, avait succombé à l'âge de 44 ans à une piqûre de raie pastenague au thorax, lors du tournage d'un film sur la Grande barrière de corail.

H.S. avec AFP