BFMTV

Au moins 50 morts dans des attentats au Pakistan

La ville de Parachinar a été touchée.

La ville de Parachinar a été touchée. - STR / AFP

Trois attaques, dont un double-attentat, ont ensanglanté le Pakistan en ce dernier vendredi de Ramadan.

Des attentats, dont une double attaque suicide sur un marché bondé, ont ensanglanté le dernier vendredi du mois sacré du Ramadan au Pakistan, faisant au moins 50 morts et 170 blessés dans trois villes du pays. Un marché bondé de Parachinar, à la frontière afghane, a été frappé en pleine heure de pointe par une double explosion, alors que les chalands s'affairaient à l'approche des festivités de l'Aïd, qui marquent la fin du Ramadan.

Un double attentat dû à des kamikazes

Le double attentat dans cette ville majoritairement chiite, capitale de la Zone tribale de Kurram, a fait au moins 37 morts et plus de 150 blessés, selon un dernier bilan officiel. Un précédent bilan des autorités locales faisait état de 13 morts. Une première explosion a retenti en fin d'après-midi, a indiqué Nasrullah Khan, un haut responsable local. "Quand les secours se sont précipités sur le site pour aider les blessés, il y a eu une deuxième explosion", a-t-il précisé.

Les deux explosions sont dues à des kamikazes, a déclaré Basir Khan Wazir, le représentant du gouvernement à Parachinar. "Nous avons transporté 15 blessés à Peshawar mais 15 ou 20 blessés sont dans un état critique", a-t-il déclaré, estimant que le bilan pourrait encore s'aggraver. Ce double attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat.

Le Premier ministre dénonce une attaque "atroce"

Le Premier ministre Nawaz Sharif a appelé à un renforcement de la sécurité à travers le pays, dénonçant une attaque "atroce".

Un premier attentat à la mi-journée avait fait au moins 13 morts devant un QG de la police à Quetta, capitale du Baloutchistan, province instable du sud-ouest. L'attentat, visant un véhicule de police a été revendiqué à la fois par les jihadistes du groupe Daesh et par Jamaat-ul-Ahrar, une faction du mouvement taliban pakistanais (TTP).

Au cours d'une troisième attaque, des inconnus à moto ont abattu quatre policiers attablés dans un restaurant de la grande ville portuaire de Karachi (sud), selon Asif Bughio, un responsable de la police locale.

R.V. avec AFP