Un policier burkinabè devant l'hôtel Splendid, à Ouagadougou, le 17 janvier, visé vendredi par une attaque terroriste.
 

En août dernier, un blogueur burkinabè avait mis en garde contre la possibilité d'attaques jihadistes contre la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, frappée vendredi soir par des attentats qui ont fait 29 morts. 

Votre opinion

Postez un commentaire