En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
L'attaque s'est déroulée dans un quartier commerçant très fréquenté de Stockholm.
 

L'attentat au camion bélier perpétré ce vendredi à Stockholm n'a pas été revendiqué, mais son mode opératoire évoque les attaques de Nice, Berlin et Londres. 

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • lugeot
    lugeot     

    Connaissant La Suède et Stockholm, toutes personnes se promenant dans ses rues , peut se demander , pourquoi s'en prendre à un pays , une ville qui offrent une des plus belle hospitalité à tout humain de passage , en exil, de toutes conditions, religions, pensées , une démocratie ouverte .Une seule explication ....la religion , n'est qu'un prétexte , le sauf conduit de l'âme, de l'excuse sacrée de la haine mortifère , de la frustration qu'ils rencontrent par rapport à nos sociétés, penser que ce n'est qu'une guerre de religion est une erreur que les politiques entretiennent, le problème est bien plus vaste et psychiatrique en même temps , on sait nous le rabattre à chaque fois.

    Yop123
    Yop123      (réponse à lugeot)

    "un pays , une ville qui offrent une des plus belle hospitalité à tout humain de passage , en exil, de toutes conditions, religions, pensées , une démocratie ouverte"
    L'explication de cet attentat est justement le fait de ce que vous appelez cette "ouverture" tellement aveugle que ce ce pays a fait venir énormément d'insécurité chez lui par l'accueil massif de clandestins, comme pour l'Allemagne : "Selon l'OCDE, la Suède a le nombre de demandeurs d'asile et de réfugiés par habitant le plus élevé du monde. Ils étaient 81.000 à faire leurs demandes en 2014, et 163.000 en 2015, soit l'équivalent de 1,3 million de personnes pour un pays de 80 millions d'habitants comme l'Allemagne, laquelle a reçu 1,1 million de réfugiés sur la même période."

Votre réponse
Postez un commentaire