Le chef de la police nationale malaisienne, Khalid Abu Bakar, en conférence de presse à Kuala Lumpur, le 22 février 2017
 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire