Le fondateur de Wikileaks Julian Assange le 1er mai 2019, depuis le van de la prison qui l'amène au tribunal à Londres.
 

Julian Assange a expliqué au tribunal "regretter" la tournure qu'ont pris les événements: "J'ai fait ce que je pensais être le mieux à l'époque, et peut-être l'unique chose à faire".

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire