BFMTV

Enfants évacués de la grotte: les pompes ont lâché juste après le sauvetage

Des sauveteurs thaïlandais le 7 juillet 2018 dans la grotte où 12 enfants étaient bloqués

Des sauveteurs thaïlandais le 7 juillet 2018 dans la grotte où 12 enfants étaient bloqués - Handout-Royal Thai Navy-AFP

Le sauvetage aurait pu tourner au drame. Les pompes qui évacuaient l'eau de la grotte où étaient coincés les douze enfants et leur entraîneur en Thaïlande sont tombées en panne juste après la fin des opérations de secours.

Elles ont lâché juste après la fin du sauvetage des douze enfants et de leur entraîneur de football. Les pompes qui avaient été installées afin d'évacuer l'eau dans la grotte de Thaïlande se sont soudainement arrêtées quelques heures après la fin des opérations de secours, rapporte The Guardian.

Plusieurs secouristes se trouvaient toujours sous terre, à 1,5 km de l'entrée de la grotte, en train de rassembler leur équipement lorsque la pompe principale est tombée en panne, provoquant une hausse rapide du niveau de l'eau, ont raconté au quotidien britannique trois plongeurs australiens qui étaient sur place.

Des sauveteurs reviennent précipitamment

Ces derniers se trouvaient dans la chambre 3, une base des secours à l'intérieur du réseau souterrain, quand ils ont entendu des cris et vu des lampes frontales remonter des profondeurs de la grotte. Ils ont alors aussi vu d'autres sauveteurs revenir précipitamment d'une zone plus reculée pour atteindre un abri hors de l'eau.

Les quatre premiers garçons ont été secourus dimanche, quatre autres l'ont été le lendemain et les cinq derniers ont été extraits de la grotte mardi. Ils ont dû, en peu de temps, apprendre à nager, plonger et se faufiler dans d'étroits passages, dont un trou de moins d'un mètre de large. Le trajet initial de la chambre 3 à l'entrée de la cave prenait cinq heures, réduit à une heure après une semaine de drainage et de pelletage.

Retrouvés neuf jours après

Les jeunes footballeurs âgés de 11 à 16 ans ont passé neuf jours dans les entrailles de la grotte avant que deux plongeurs britanniques ne réussissent à les rejoindre en début de semaine dernière. Émaciés mais en vie, ils étaient perchés sur un promontoire, à plus de quatre kilomètres de l'entrée du vaste réseau souterrain.

Après cette découverte, les sauveteurs ont désespérément passé en revue toutes les solutions possibles, entre percer des tunnels dans la montagne ou leur faire attendre sous terre pendant des semaines la fin de la mousson. Mais face à la menace de nouvelles pluies et à la baisse des niveaux d'oxygène dans la chambre où le groupe avait trouvé refuge, les autorités ont décidé dimanche de tenter le tout pour le tout. 

Les autorités ont maintenu le plus grand secret sur le déroulement précis de cette mission qui a coûté la vie à un ancien commando de la marine thaïlandaise. Illustrant la grande dangerosité des opérations, le plongeur est mort asphyxié en tentant de sortir de la cavité.

Aperçu grotte
Aperçu grotte © -
Céline Hussonnois-Alaya