BFMTV

Moscou: un russe se cloue les testicules sur la place Rouge

Le Russe s'est cloué les testicules sur la place Rouge, à Moscou.

Le Russe s'est cloué les testicules sur la place Rouge, à Moscou. - -

Pour protester contre un état qu'il juge "policier", un artiste russe a cloué ses testicules entre les pavés de la place Rouge à Moscou, dimanche, durant la Journée de la police.

La faible température qui règne dans la capitale moscovite n'aura pas refroidi son engagement. Piotr Pavlenski, après s'être entièrement déshabillé sous une pluie fine, s'est cloué la poche de peau de ses organes génitaux, appelé scrotum, entre des pavés de la place Rouge, à Moscou. L'artiste de 29 ans est resté assis, le regard fixé au sol, avant l'arrivée des policiers sur la grande place touristique.

Originaire de Saint-Pétersbourg, Piotr Pavlenski a été conduit brièvement à l'hôpital avant d'être transporté dans un commissariat de police pour y passer la nuit. L'homme a été amené le lendemain au tribunal moscovite, avant d'être libéré: la juge a estimé une interpellation "sans fondement", d'après l'avocat de l'artiste Dinar Idrisov. Piotr Pavlenski risquait 15 jours de prison.

Il s'était cousu la bouche en 2012 en soutien au groupe Pussy Riot

Par cet acte, Piotr Pavlenski a souhaité protester contre "l’État policier" alors que la Russie célébrait, dimanche, la Journée annuelle de la police. "Le plus dur est que je devais le faire vite", a-t-il précisé. 

L'homme n'en était pas à son coup d'essai en matière de protestation extrême. En 2012, il s'était cousu les lèvres en signe de soutien au groupe contestataire russe des Pussy Riot. Deux membres du groupe purgent une peine de deux ans de prison après avoir chanté une "prière punk" contre le président russe, Vladimir Poutine, dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.