BFMTV
Russie
en direct

EN DIRECT - Un mort et quatre blessés hospitalisés après la frappe sur Kiev

EN DIRECT - Un mort et quatre blessés hospitalisés après la frappe sur Kiev

Des explosions ont été entendues dans un quartier résidentiel de Kiev le dimanche 26 juin 2022 au matin.

Quatre explosions ont été entendues dans la capitale ukrainienne dans la nuit de samedi à dimanche. À l'est du pays, l'armée russe contrôle entièrement la ville de Severodonetsk.

Fin de live

Ce direct est désormais terminé, merci à vous de l'avori suivi!

Moscou affirme avoir frappé une usine de production de missiles à Kiev et non une zone résidentielle

La Russie a affirmé avoir frappé ce dimanche une usine de production de missiles à Kiev, qualifiant de "fake" les affirmations selon lesquelles elle avait touché une zone résidentielle de la capitale ukrainienne.

C'est l'usine d'armement Artiom qui, "en tant qu'infrastructure militaire, était la cible", a déclaré le ministère russe de la Défense dans un communiqué, affirmant que les dégâts causés à un immeuble résidentiel voisin étaient dus à un missile ukrainien de défense antiaérienne.

Un mort et quatre blessés hospitalisés après la frappe sur Kiev

Une personne a été retrouvée morte et quatre autres ont dû être hospitalisées après les frappes russes ce dimanche à l'aube sur un quartier proche du centre de Kiev, a indiqué le maire de la capitale ukrainienne, Vitaly Klitschko, dans un message sur son compte Telegram.

"Un corps a été retrouvé, six habitants ont été blessés dont quatre ont été hospitalisés parmi lesquels une fille de sept ans", a déclaré le maire qui s'était rendu sur place dès l'aube.

Il n'a pas donné immédiatement d'informations sur la personne décédée.

La France favorable à un "prix maximum" pour le pétrole, fixé par les pays producteurs

La France est favorable à la fixation d'un "prix maximum du pétrole" au niveau des "pays producteurs" afin de contrer l'envolée des prix provoquée par la guerre en Ukraine, a déclaré ce dimanche la présidence française en marge du sommet du G7 en Allemagne.

Paris n'est pas "opposé par principe" à la proposition américaine de plafonnement des prix mais "ce qui serait pour nous beaucoup plus puissant c'est qu'on mette un prix maximum au pétrole qui vienne de tous les pays producteurs", a souligné l'Élysée.

>> Tous les détails sont à retrouver ici.

Crise des énergies: le gouvernement prévoit de relancer la centrale à charbon de Saint-Avold l'hiver prochain

La centrale à charbon de Saint-Avold, en Moselle, devrait bien redémarrer l'hiver prochain "à titre conservatoire, compte tenu de la situation ukrainienne" et des tensions sur le marché de l'énergie, a confirmé ce dimanche le ministère de la Transition énergétique.

"Nous nous gardons la possibilité de pouvoir faire fonctionner la centrale de Saint-Avold quelques heures de plus si nous en avons besoin l'hiver prochain", a déclaré le ministère, confirmant une information de RTL.

Le ministère précise que l'engagement d'Emmanuel Macron de fermer l'ensemble des centrales à charbon en France "demeure inchangé".

>> Notre article sur cette annonce.

Les frappes sur Kiev relèvent de la "barbarie", dénonce Joe Biden

Alors qu'une nouvelle frappe russe a touché un complexe résidentiel situé dans un quartier proche du centre de Kiev, Joe Biden dénonce une attaque qui relève de la "barbarie" ce dimanche.

"C'est encore leur barbarie", a-t-il dit depuis l'Allemagne.

Le président américain prend part au sommet du G7, organisé au château d'Elmau en Bavière. Cette réunion aborde plusieurs points de l'actualité internationale, notamment la situation en Ukraine.

Moscou dit avoir frappé trois centres d'entraînement militaires

La Russie déclare ce dimanche avoir frappé trois centres d'entraînement militaires dans le nord et l'ouest de l'Ukraine, dont un situé à proximité de la frontière polonaise, quelques jours avant un sommet de l'Otan dont Varsovie est membre.

Ces bombardements ont été effectués avec des "armes de haute précision des forces aérospatiales russes et des missiles (de croisière) Kalibr", a indiqué le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

Parmi les cibles visées figure un centre d'entraînement militaire des forces ukrainiennes dans le district de Starytchi, dans la région de Lviv, à une trentaine de kilomètres de la frontière polonaise.

Johnson met en garde Macron contre la tentation d'une solution négociée "maintenant"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson met en garde ce dimanche le président français Emmanuel Macron contre la tentation d'une solution négociée "maintenant" en Ukraine au risque de prolonger "l'instabilité mondiale", a indiqué Downing Street.

Lors d'une rencontre en marge d'un sommet du G7 en Allemagne, les deux dirigeants "ont convenu qu'il s'agissait d'un moment critique pour l'évolution du conflit et qu'il était possible de renverser le cours de la guerre", a indiqué un porte-parole du gouvernement britannique.

Contrairement à Emmanuel Macron, Boris Johnson refuse tout dialogue avec le président russe Vladimir Poutine, qu'il a qualifié de "dictateur", depuis le début de l'invasion russe de l'Ukraine fin février.

Johnson et Macron voient une possibilité de "renverser le cours" de la guerre

Boris Johnson et Emmanuel Macron voient une possibilité de "renverser le cours" de la guerre, annonce Downing Street, alors que le sommet du G7 s'est ouvert ce dimanche matin.

"Des civils clairement visés" par la frappe russe, estime l'ambassadeur de France en Ukraine

Selon Etienne de Poncins, ambassadeur de France en Ukraine, la frappe russe qui s'est abattue sur un complexe résidentiel de Kiev ce dimanche matin visait "clairement" des civils.

"Une des habitantes sauvées des décombres avait la nationalité et un passeport russes", ajoute-t-il.

Lors du sommet du G7, Kiev demande plus d'armes et de sanctions contre Moscou

Alors qu'un sommet du G7 s'est ouvert ce dimanche matin en Allemagne, l'Ukraine demande davantage d'armes et de sanctions à l'encontre de Moscou, rapporte le chef de la diplomatie, près de cinq mois après le début de l'invasion russe.

"Le sommet du G7 doit répondre par plus de sanctions contre la Russie et plus d'armes lourdes pour l'Ukraine", a exhorté sur Twitter Dmytro Kouleba, le chef de la diplomatie ukrainienne, appelant à "vaincre l'impérialisme malade" russe alors qu'une nouvelle frappe a touché Kiev ce dimanche matin.

Le G7 et l'Otan doivent "rester ensemble" face à l'agression russe de l'Ukraine, déclare Biden

Pour Joe Biden, le G7 et l'Otan doivent "rester ensemble" face à l'agression russe en Ukraine.

Cette déclaration du président des Etats-Unis intervient alors que s'est ouvert ce dimanche matin en Bavière, dans le château d'Elmau, un sommet du G7. Il y est notamment question de la situation en Ukraine.

"Nous devons rester ensemble", a déclaré le président américain à Olaf Scholz, chacelier allemand, alors qu'ils entamaient un entretien. Le président russe Vladimir Poutine espérait "que, d'une manière ou d'une autre, l'Otan et le G7 se divisent", a déclaré Joe Biden. "Mais nous ne l'avons pas fait et nous ne le ferons pas".

Un député ukrainien dénonce une frappe russe "barbare" visant les civils

Oleksiy Goncharenko, député ukrainien invité sur BFMTV, dénonce ce dimanche matin la dernière frappe qui a touché la ville de Kiev.

"Il y a beaucoup de nouvelles frappes ces derniers jours. Je pense que c'est la réaction de Poutine suite à la décision de donner le statut de candidat à l'UE à l'Ukraine", estime-t-il.

Sur notre antenne, le député dénonce une "frappe barbare" visant les civils autant que les infrastructures.

"C'est la réalité de l'Ukraine: les Russes attaquent les civils. Ils disaient que les objetcifs étaient militaires, mais en réalité, plusieurs civils sont attaqués, c'est une tactique de terreur et de destruction des infrastructures. C'est la manière russe de faire la guerre", déclare-t-il.

Au moins un mort et deux blessés hospitalisés après la frappe russe à Kiev

Dans un message sur Telegram, le maire de Kiev a annoncé que deux blessés avaient été transportés à l'hôpital après la frappe russe qui a visé un complexe résidentiel de la capitale ce dimanche matin.

Le bilan pourrait selon lui s'alourdir, précise-t-il en ajoutant que des victimes se trouvent toujours "sous les décombres".

Une fillette de 7 ans a pu être sauvée, et les secours tentent de faire de même avec sa mère, poursuit le maire. Selon les pompiers, le père n'aurait, lui, pas survécu.

Quatre pays du G7 vont interdire les importations d'or russe

Alors que s'est ouvert ce dimanche matin le sommet du G7 en Bavière, le Royaume-Uni, les Etats-Unis, le Canada et le Japon annoncent interdire les importations d'or russe.

"Ces mesures frapperont directement les oligarques russes et s'attaqueront au coeur de la machine de guerre de Poutine", a déclaré le Premier ministre britannique Boris Johnson, qui retrouve pour trois jours les dirigeants des grandes puissances industrialisées en Allemagne.

La frappe russe vise à "intimider les Ukrainiens" à l'approche du sommet de l'Otan, selon le maire de Kiev

D'après le maire de Kiev, la frappe russe qui a visé dans la matinée un quartier résidentiel de la ville a pour objectif d'"intimider les Ukrainiens", alors même qu'un sommet de l'Otan doit s'ouvrir mardi.

Il s'agit "d'intimider les Ukrainiens (...) à l'approche du sommet de l'Otan", a déclaré Vitaly Klitschko, qui s'est rendu sur le lieu de l'explosion, quelques jours avant le sommet de l'Alliance atlantique honnie par la Russie.

Quatre explosions entendues à Kiev ce dimanche matin

Quatre explosions ont été entendues dans la nuit de samedi à dimanche, vers 3h30 GMT, rapportent des journalistes de l'AFP. Selon un député ukrainien, 14 missiles russes ont été tirés dans la région de Kiev et sur la ville.

Un complexe résidentiel proche du centre-ville a été touché, provoquant un incendie et la formation d'un important nuage de fumée grise.

Pour l'heure, on ne sait pas si ces explosions ont fait des victimes.

"Plusieurs explosions dans le quartier Chevchenkivsky", allant du centre vers le nord-ouest de la capitale, a indiqué sur Telegram le maire de Kiev, Vitaly Klitschko. "Des ambulances et secouristes sont sur place. Dans deux immeubles, le sauvetage et l'évacuation des résidents est en cours", a-t-il ajouté.

Plus d'informations ici.

Moscou va livrer au Bélarus des missiles capables de transporter des charges nucléaires

"Dans les prochains mois", la Russie va livrer au Bélarus des missiles capables de transporter des charges nucléaires, a annoncé samedi le président russe Vladimir Poutine, qui recevait le dirigeant bélarusse Alexandre Loukachenko.

Dans des déclarations qui risquent de tendre encore les rapports entre Moscou et les pays occidentaux, les deux dirigeants ont aussi indiqué vouloir moderniser l'aviation du Bélarus pour la rendre capable de transporter des armes nucléaires.

"De nombreux [avions] Su-25 sont en service dans l'armée bélarusse. Ils pourraient être améliorés d'une façon appropriée. Cette modernisation doit être menée dans des usines d'avions en Russie et l'entraînement du personnel débuter en accord avec cela", a déclaré Vladimir Poutine.

> Notre article à retrouver ici.

L'armée russe contrôle "entièrement" Severodonetsk

L'armée russe a pris le contrôle total de Severodonetsk à l'est de l'Ukraine, théâtre d'intenses combats depuis plusieurs semaines, a annoncé samedi le maire de la ville, Oleksandre Striouk, à la télévision ukrainienne.

L'armée ukrainienne avait annoncé vendredi son retrait de cette localité d'environ 100.000 habitants avant la guerre pour mieux défendre la ville voisine de Lyssytchansk.

> Notre article à retrouver ici.

Bonjour à tous.

Bienvenue dans ce direct BFMTV.com consacré au suivi de la guerre en Ukraine.

BFMTV.com