BFMTV

Le Viagra de l’Himalaya vide les écoles népalaises

La Yarsagumba se trouve exclusivement sur les flancs de l'Himalaya, à la fonte des neiges.

La Yarsagumba se trouve exclusivement sur les flancs de l'Himalaya, à la fonte des neiges. - -

Dans les montagnes népalaises, la ruée au champignon aphrodisiaque, la "Yarsagumba" a commencé, vidant du même coup les bancs des écoles rurales du pays.

Un champignon est à lui tout seul la cause d’une crise éducative au Népal. La Yarsagumba. Chaque année, adultes et enfants se ruent sur les flancs des montagnes pour cueillir ce produit rare, réputé aphrodisiaque.

Surnommé le Viagra de l’Himalaya, ce champignon est très convoité en Asie. Un marché important qui pousse parents, écoliers et enseignants a délaissé les bancs de l’école.


Dans le district de Jajarkot dans l’Ouest du pays, 8.000 élèves sont portés absents. Le responsable en charge de l’éducation dans ce district se désole de la situation.

"Sans les élèves, ça ne sert à rien de laisser l'école ouverte, donc on a fermé. Même les enseignants sont partis à la cueillette", explique Prakash Subedi.

Une plante qui se monnaie à prix d'or

La "Yarsagumba" est un produit très convoité en Asie, notamment en Chine, en Inde et au Tibet, pour la médecine traditionnelle.

Cueillie seulement au printemps, c’est une source de revenue pour les montagnards. Et pas des moindre.

Ce petit champignon se négocie parfois au-dessus de 11.500 dollars (environs 8.900 euros) les 450 grammes. Des prix situés entre l’argent et l’or.

Difficile à ce prix là de motiver les parents à envoyer leurs enfants à l’école quand on sait qu’ils peuvent parfois gagner jusqu’à 100.000 roupies (1.140 dollars) lors de la cueillette annuelle.

Pour rattraper le retard accumulé par cet absentéisme singulier, certaines écoles devraient mettre en place des cours de rattrapage à l’automne.

Un champignon magique

Si aucune recherche scientifique n’a confirmé les qualités curatives du Viagra de l’Himalaya, les herboristes en sont friands pour leur préparation.

Le champignon, considéré parfois comme magique, favoriserait également l’endurance et l’activité sexuelle. Pas de doute, on sait d’où il tire son succès.

Alizée Golfier avec AFP