BFMTV

Ariana Miyamoto, la miss qui dérange le Japon

Ariana Miyamoto, miss Japon 2015.

Ariana Miyamoto, miss Japon 2015. - Capture Ariana Miyamoto - Facebook

La miss Japon qui doit défendre les couleurs du pays au concours miss Univers 2015 est controversée. Son tort? N'être pas 100% japonaise.

Elle a beau avoir des kilomètres de jambe, des yeux de biche "avec des cils comme des cheveux" et un sourire de madone, Ariana Miyamoto, Miss Japon ne fait pas l'unanimité dans l'archipel.

Comme le rapporte Libération, les Japonais lui reprochent, d'être une "hafu", une demie (le mot vient de "half", qui signifie moitié en anglais). La jeune beauté nippone est en effet née d'une mère japonaise et d'un père afro-américain. Métisse, donc. La première à être couronnée reine de beauté dans le pays. Désignée Miss Japon 2015 le 12 mars dernier, elle doit également représenter le pays au concours Miss Univers qui se tiendra en janvier 2016.

Un modèle nommé Mariah Carey

Et si certains saluent la beauté d'un autre genre de la jeune femme et l'ouverture du pays qui l'a couronnée, d'autres moquent cette "demi-miss Japon". Et regrettent qu'une "étrangère" représente l'archipel au concours international. "Elle a trop de sang noir pour être japonaise", vont même jusqu'à exprimer des internautes sur les réseaux sociaux. La société japonaise est en effet "très homogène", rappelle Japan Today et très peu métissée. Mais la jeune femme aussi un fan club qui la soutient.

Dans une interview relayée par le journal, la jeune miss de 20 ans confie avoir pour modèle la chanteuse Mariah Carey. "Elle a traversé de nombreuses difficultés avant de devenir une chanteuse célèbre. Elle a rencontré des obstacles raciaux, tout comme moi, mais elle les a surmontés et est devenue une star. Elle a donc une grande influence sur moi", expliquait-elle ainsi.

Ariana Miyamoto mesure 1,73m. Elle a grandi au Japon et est diplômée en calligraphie japonaise, même si elle a également étudié aux Etats-Unis. Elle vise une carrière de top model.

Magali Rangin