BFMTV

JO en Corée du Sud: Kim Jong-Un annonce que le Nord pourrait envoyer une délégation

Ce lundi, dans son message de Nouvel An à la nation nord-coréenne, Kim Jong-Un a laissé entendre que le pays pourrait envoyer une délégation sportive en Corée du Sud, pour les Jeux Olympiques d'hiver, qui se tiendront en février.

Une opportunité de paix? La Corée du Nord pourrait envoyer une délégation en Corée du Sud pour les Jeux Olympiques d'hiver de 2018, a déclaré ce lundi le numéro un nord-coréen Kim Jong-Un, dans une première indication que Pyongyang pourrait participer à ces JO.

"Nous sommes disposés à prendre les mesures nécessaires" pour "envoyer notre délégation" aux jeux de Pyeongchang, a dit Kim Jong-Un dans son message de Nouvel An à la nation nord-coréenne.

"Les Jeux Olympiques de la Paix"

Les autorités sud-coréennes et les organisateurs des jeux de Pyeongchang les présentent comme "les Jeux Olympiques de la Paix". Ils se tiendront du 9 au 25 février, et les jeux Paralympiques doivent commencer le 9 mars.

Aussi bien Séoul que les organisateurs désirent que le Nord participe à ces "Jeux Olympiques de la Paix". Mais la participation de Pyongyang à des événements sportifs est largement tributaire de l'évolution de la situation politique et militaire dans la péninsule.

Dans son message de Nouvel An, Kim s'est prononcé pour une amélioration des relations entre les deux Corées. "Nous devons améliorer les relations Nord-Sud, qui sont gelées, et faire de cette année un tournant dans l'histoire nationale" coréenne, a-t-il déclaré.

Deux athlètes qualifiés

La tension dans la péninsule est particulièrement forte ces derniers mois, avec la poursuite de la progression des programmes nucléaire et balistique de la Corée du Nord et les échanges de menaces et d'invectives entre Kim Jong-Un et le président des Etats-Unis Donald Trump.

Deux athlètes nord-coréens - des patineurs en couple - sont qualifiés pour les JO de Pyeongchang.

Le président sud-coréen Moon Jae-In a exprimé l'espoir que les Jeux Olympiques contribuent à faire baisser les tensions. Il a proposé dans ce but un report des manoeuvres militaires annuelles des forces de Séoul avec celles des Etats-Unis, principal allié de la Corée du Sud. Ces manoeuvres débutent habituellement fin février ou début mars et entraînent à chaque fois une montée de la tension, Pyongyang voyant dans ces exercices les préparatifs d'une future invasion de son territoire.

A.S. avec AFP