× BFMTV
Découvrez l'application
BFMTV
INSTALLER
Mis à jour le
La poignée de main, puis l'entretien entre Barack Obama et Vladimir Poutine au G20 de Saint-Petersbourg le 5 septembre avaient marqué le réchauffement des relations russo-américaines.
 

Pour la première fois depuis le début du conflit syrien, le Conseil de Sécurité de l’ONU pourrait adopter un texte commun. Celui-ci vise à contraindre la Syrie à détruire ses armes chimiques. Le vote aurait lieu dès ce vendredi soir.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

6 opinions
  • ColibRIC41AC
    ColibRIC41AC     

    L’administration Obama n’est pas sûre de son décompte des victimes de la ghouta :
    L’administration Obama avait initialement chiffré les victimes des gaz dans la ghouta de Damas, le 21 août 2013, à 1 429, tandis que le gouvernement français en comptait 281 [1].
    Selon Reuters, le chiffre officiel états-unien pourrait inclure non seulement des victimes de gaz, mais aussi celles de bombardements classiques ou toute autre personne décédée [2].
    L’agence conclut en citant Paul Pillar, l’ancien directeur du Renseignement US au Proche-Orient. Selon lui, l’administration Obama a commis une erreur en donnant un chiffre trop précis, surtout dans le contexte d’une guerre civile.
    L’administration Obama reste cependant ferme sur un point : pour elle, l’armée arabe syrienne a bien fait usage de gaz de combats contre sa propre population. 14/09/13
    ¤ Contre la trahison des élites > Agir pour une Constitution d'origine Citoyenne.
    ¤ Chaque jour réinformons nos concitoyens. Ne laissons plus les médias d'opinion préparer le peuple à accepter les actions néfastes de nos dirigeants qui détiennent notre avenir entre leurs mains.

  • BenVoyons
    BenVoyons     

    yalta sans les anglais ! allez zou, à la trappe ! :))

  • 1351917
    1351917     

    bla bla bla nouvelle defaite retentissante de Fabius la Russie aura toujours le dernier mot avec la Chine en cas de pépin syrien. Ce qu'il faut reternir: la determination de la Russie, la bande de sous-m.rdes des rebelles terroristes n'aura profité sur le terrain d'aucun bombardement sauvage contre la Syrie d'une coalition-gangster sans mandat ONU voulue par Fabius et Hollande.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    l'accord s'est bien fait entre les deux puissances que sont les états-unis et la russie. Le positif est que les armes chimiques de la Syrie soient récupérées. Le rôle de la France est minime.

  • boris2747
    boris2747     

    Du vent.

  • Alfarian
    Alfarian     

    Cet accord est du pipeau, on s'est fait avoir et Hollande recule lachement.
    Aucune sanction automatique, donc les Russes ont juste gagnés du temps. Si il y a encore utilisation d'armes chimiques ou que Assad ne détruit pas les siennes, on ne pourra rien faire car y aura le véto russe.

Votre réponse
Postez un commentaire