Vladimir Poutine à Moscou, le 11 avril 2017
 

Mardi, Vladimir Poutine a mis en garde contre des "provocations" à l'arme chimique, et a affirmé avoir des informations indiquant que "de telles provocations" se préparaient dans d'autres régions de Syrie.

Votre opinion

Postez un commentaire