BFMTV

L'homme qui avait tiré sur Ronald Reagan a été libéré après 35 ans 

Photo prise le 30 mars 1981 à Washington lors de l'arrestation, de John Hinckley qui avait tenté d'assassiner le président Ronald Reagan devant un hôtel de la capitale fédérale.

Photo prise le 30 mars 1981 à Washington lors de l'arrestation, de John Hinckley qui avait tenté d'assassiner le président Ronald Reagan devant un hôtel de la capitale fédérale. - Phil Huber - UPI - AFP

L'homme qui a tenté d'assassiner le président américain Ronald Reagan en 1981 va être libéré sous conditions, a décidé mercredi 27 juillet un juge fédéral. John Hinckley Jr. était interné dans un hôpital psychiatrique depuis plus de trente ans.

Un juge fédéral a accordé, mercredi 27 juillet, la libération sous condition de John Hinckley Jr., l'homme qui avait tenté d'assassiner le président américain Ronald Reagan à la sortie de l'hôtel Hilton de Washington le 30 mars 1981. Il avait atteint trois autres personnes.

Dit "pénalement irresponsable" lors de son procès

L'homme a aujourd'hui 61 ans et se trouvait en traitement à l'hôpital St. Elizabeth à Washington D.C depuis la fusillade du 20 mars 1981, soit depuis 35 ans. Il pourra être remis en liberté après le 5 août, et devra notamment résider à plein temps chez sa mère de 90 ans à Williamsburg en Virginie, à environ 240 km au sud de Washington, a ordonné le juge Paul Friedman. Il a précisé que les conditions attachées à sa remise en liberté pourraient être assouplies dans les 12 à 18 mois suivant sa sortie, en fonction de ses progrès. 

En avril 2015, sa psychiatre Deborah Giorgi-Guarnieri avait assuré lors d'une audience de justice que son patient était "prêt pour un départ en convalescence et ne présente pas de danger" et il avait été déclaré non coupable lors de son procès car pénalement irresponsable.

la rédaction avec AFP