BFMTV
Amérique du Nord

"L'amour l'emporte toujours sur la haine", dit la mère d'une victime d'Orlando à la convention démocrate

La mère d'une des victimes de l'attentat d'Orlando, en Floride, est venue apporter un témoignage d'amour à la convention démocrate américaine, ce mercredi à Philadelphie.

"Toute sa vie, il a rapproché les gens". C'est au passé et la voix serrée par l'émotion que Christine Leinonen a évoqué son fils unique, Christopher, l'une des 49 victimes de la tuerie d'Orlando, à la tribune de la convention démocrate américaine.

"Il faut environ cinq minutes pour que la cloche d'une église retentisse 49 fois. Je le sais car le mois dernier, mon fils Christopher, son compagnon et 47 autres ont été assassinés dans un club d'Orlando", a-t-elle déclamé lentement, sous les applaudissements de l'audience et entourée par deux survivants de la terrible attaque.

Silence de plomb face à un témoignage coup de poing

Alors que ces derniers jours, la convention démocrate s'est transformée en un véritable défilé de stars sur scène, c'est avec la douleur de cette inconnue vêtue de noir que la place des armes dans la société américaine s'est invitée au programme.

Silence de plomb face à ce témoignage poignant. "L'arme qui a tué mon fils a tiré 30 balles en une minute", a-t-elle continué, face à une assemblée en larmes.

"Les grands-parents paternels de Christopher se sont rencontrés dans un camp d'internement japonais. C'était donc inscrit dans son ADN que l'amour l'emporte toujours sur la haine", a-t-elle affirmé.

Le 12 juin dernier, 49 personnes ont perdu la vie au Pulse, une boîte de nuit gay d'Orlando, lors d'une attaque perpétrée par un homme se revendiquant de Daesh. Cet attentat représente la "pire fusillade de l'histoire des Etats-Unis".

Marie-Caroline Meijer avec AFP