BFMTV

Irma attendu en Floride: 5,6 millions de personnes appelées à évacuer

Des personnes se réfugient dans des refuges à Miami, en Floride, avant le passage de l'ouragan Irma, le 8 septembre 2017

Des personnes se réfugient dans des refuges à Miami, en Floride, avant le passage de l'ouragan Irma, le 8 septembre 2017 - Saul Loeb-AFP

Quelques heures avant le passage de l'ouragan Irma, les autorités américaines ont appelé 5,6 millions de personnes à évacuer. "Aucun endroit ne sera sûr", a indiqué le gouverneur de Floride.

Les autorités américaines ont appelé 5,6 millions de personnes à évacuer la Floride alors qu'approche l'ouragan Irma, repassé en catégorie 4 ce samedi midi, a annoncé la direction des opérations d'urgence.

Après avoir fait au moins 19 morts durant son passage sur les Caraïbes, Irma a frappé Cuba tard vendredi. L'ouragan devrait arriver sur le "Sunshine State" américain tard dans la soirée ce samedi et dimanche matin, via l'archipel des Keys, avant de venir frapper Miami avec des vents attendus à 240 km/h, selon le Centre national américain des ouragans.

"Aucun endroit ne sera sûr"

Les autorités locales ont prévenu qu'"aucun endroit ne sera sûr" dans l'archipel des Keys, destination touristique très prisée du sud de la Floride. "Il n'est pas certain qu'il soit possible de survivre pour quiconque se trouve(ra) encore dans les Keys", a mis en garde Ed Rappoport, directeur du Centre national américain des ouragans (NHC). 

Des ordres d'évacuation obligatoires avaient été donnés auparavant pour au moins un million d'habitants de Floride. Des centaines de milliers d'automobilistes étaient agglutinés vendredi sur les deux autoroutes qui longent les côtes de la péninsule.

"C'est une tempête catastrophique, telle que cet État n'en a jamais connu auparavant", a souligné vendredi le gouverneur de la Floride, Rick Scott, priant la population de partir. 

Des abris d'urgence

L'ouragan Andrew, qui avait laminé la majeure partie du sud de la Floride en 1992, "était un ouragan de catégorie 5 mais très, très petit, compact, comparé à ce à quoi nous assistons avec Irma", a rappelé le patron de l'Agence américaine de gestion des situations d'urgence.

La ville de Miami a ouvert plus de 40 abris d'urgence vendredi, capables de recevoir 100.000 personnes. "Près de 6000 habitants se sont déjà installés dans nos refuges", a indiqué le porte-parole du maire. Aux États-Unis, l'état d'urgence déjà en vigueur en Floride, en Géorgie et en Caroline du Sud a été étendu à la Virginie plus au nord. 

C.H.A. avec AFP