BFMTV

Un fermier de l'Oregon dévoré par ses cochons

Des porcs dans une ferme de Bourgogne, juillet 2012

Des porcs dans une ferme de Bourgogne, juillet 2012 - -

Il était parti nourrir ses bêtes, il n'est jamais revenu. Les porcs n'en ont presque pas laissé une miette. Une enquête a été ouverte.

Dans le cochon, tout est bon, dit l'adage. Certains d'entre eux doivent penser la même chose des humains, à en croire le comportement inhabituel d'un élevage de porcs dans l'Oregon, qui ont dévoré leur propriétaire.

C'est CNN qui relate la fin mystérieuse et malheureuse de Terry Vance Garner, un fermier de cette région de l'ouest des Etats-Unis. Mercredi 26 septembre, comme à son habitude, ce vétéran de la guerre du Vietnam âgé de 70 ans était parti nourrir ses bêtes dans sa ferme de Riverton.

Inquiète de ne pas le voir revenir, sa famille a donné l'alerte au bout de quelques heures. Son dentier et quelques restes de son corps ont alors été retrouvés dans la porcherie auprès des gorets repus, des bêtes de plus de 700 livres (320 kg).

Comportement inhabituel

Si le porc est omnivore, il ne s'attaque normalement pas à l'homme. D'où l'ouverture d'une enquête pour déterminer les circonstances de la mort du malheureux fermier. Interrogé, le frère de la victime s'est souvenu du comportement violent d'un cochon à l'égard de son propriétaire l'an dernier. Mais Terry Garner pourrait aussi avoir été victime d'une crise cardiaque, ou avoir fait une chute, et les porcs affamés se seraient alors jetés sur cette viande fraîche.

Seul problème, l'état des restes laissé par les bêtes n'a pas permis au médecin-légiste de déterminer les circonstances de la mort. Ceux-ci ont donc été envoyés à l'université d'Oregon pour être examinés par un anthropologue.