BFMTV

Quand Trump et Clinton se font rire, le temps d'un dîner 

Trump est Clinton, visiblement de bonne humeur

Trump est Clinton, visiblement de bonne humeur - BFMTV

Donald Trump et Hillary Clinton se sont retrouvés jeudi soir lors d'un dîner de charité à New York. Le républicain et la démocrate se sont ainsi pliés à une tradition respectée par tous les candidats à la présidence américaine. Au programme: cascade de blagues et rires jaunes.

Cette fois-ci ils se sont serré la main. Alors que l'hostilité entre les deux candidats à la Maison Blanche a atteint son paroxysme lors du dernier débat, Hillary Clinton et Donald Trump ont mis leur animosité en veilleuse le temps d'un gala de charité. Mais malgré les tentatives d'apaiser le climat en enchaînant les plaisanteries, la tension restait palpable.

Devant 1.500 convives qui avaient payé le prix fort (au moins 3.000 dollars pour les places les moins chères), le républicain et la démocrate se sont livrés à un ping-pong de blagues. Plus ou moins drôles. Assis de part et d'autre de Timothy Dolan, l'archevêque de New York, les rivaux se sont fait rire, parfois l'air crispé, parfois aussi à gorge déployée. 

Discours plagié, petites mains... la crème de Trump

Le candidat républicain s'est ainsi prêté à l'exercice, n'hésitant pas à rappeler certains couacs qui ont émaillé sa campagne:

"Vous savez, le Cardinal Dolan et moi avons des choses en commun. Par exemple, nous gérons tous les deux des propriétés impressionnantes sur la 5e avenue. Bon bien-sûr la sienne est beaucoup plus impressionnante que la mienne. Ça c'est parce que j'ai construit la mienne avec mes propres mains, magnifiquement bien formées", a-t-il plaisanté, en faisant référence aux moqueries qu'il a subies sur ses petites mains et auxquelles il avait répondu en assurant que dans son anatomie, seules ses mains avaient un problème de taille. 

Le milliardaire a également fait référence à l'épisode où Melania Trump avait plagié le speech que Michelle Obama avait prononcé en 2008.

"Quand Michelle Obama fait un discours. Tout le monde adore et trouve ça génial. Quand Melania fait exactement le même discours, tout le monde lui tombe dessus!", a-t-il déclaré devant un public hilare.

Il est enfin revenu sur les relations pour le moins tendues qu'il entretient avec sa rivale:

"Même ce soir, malgré le face-à-face houleux entre mon adversaire et moi au débat d'hier soir, nous avons prouvé que nous pouvions effectivement nous montrer courtois et civilisés l'un envers l'autre. D'ailleurs, juste avant de monter sur l'estrade, Hillary est accidentellement tombée sur moi. Et elle a très poliment dit: 'Excuse -moi'", a-t-il plaisanté.

Conférences payantes, santé de cheval... le meilleur de Clinton

La démocrate s'est quant à elle longuement moquée de sa réputation de femme vénale à la santé fragile:

"C'est un événement tellement spécial que j’ai fait une pause dans mon programme très stricte de siestes. Et c’est bien pour vous tous! Parce que normalement je facture très cher pour des discours comme celui-ci", s'est-elle amusée, mentionnant les conférences payantes qu'elle a l'habitude de tenir.

Toujours dans le registre de l'autodérision, elle a poursuivi:

"Les gens disent -et je les entends- ils disent que je suis ennuyeuse par rapport à Donald, mais je ne suis pas ennuyeuse du tout! En vrai, je suis la star de toutes les fêtes auxquelles assistées. Et il y en a eu trois", a-t-elle plaisanté, rappelant l'image de femme froide qui lui colle à la peau.

L'ancienne Secrétaire d'Etat a également égratigné le magnat de l'immobilier, raillant l'admiration sans bornes qu'il voue au Président russe. "Donald a une santé de cheval... vous savez celui que monte Vladimir Poutine", a-t-elle taquiné, déclenchant les rires de la foule.

Reste à savoir qui sera le dindon de la farce. Réponse le 8 novembre, date de l'élection présidentielle.

Marie-Caroline Meijer