BFMTV

Protection des témoins: le programme concerne 17.000 personnes aux Etats-Unis 

L'efficacité du programme de protection des témoins aux Etats-Unis n'est pas une légende. Une toute nouvelle vie est offerte aux bénéficiaires, mais c'est aussi un aller simple.

Le récent témoignage à RMC de "Sonia", qui a aidé la police française a neutraliser Abdelhamid Abaaoud, l'un des auteurs des attentats du 13 novembre, relance la polémique. Alors que la protection des témoins s'opère à la marge en France, les Etats-Unis font figures d'experts en la matière.

"Quand la police américaine décide de protéger un témoin, la première chose est de lui donner une nouvelle identité. Ensuite on lui propose à lui et à ses proches une liste de destinations. Où est-ce que vous voulez vivre? La police les installe dans leur nouvelle vie. Elle leur donne de l'argent pour les besoins de base. Elle peut aussi les aider à trouver du travail ou une formation", explique Jean-Bernard Cadier, correspondant permanent de BFMTV aux Etats-Unis.

A la différence de la France où les services aménagent sans cadre précis un changement de vie de témoins-clés, la procédure américaine est très cadrée. Elle est confiée au United States Marshals Service, une agence fédérale. 

Ce moment-clé où le changement de vie se décide

Le succès du programme américain est indéniable. Les chiffres parlent d'eux-mêmes.

"Le programme existe ici depuis plus de 40 ans, 17.000 personnes en ont profité ou en profitent encore. C'est une protection efficace, personne n'a été tué ou blessé sous la protection de ce programme ou des US Marshals", continue Jean-Bernard Cadier.

La plus grande difficulté reste la prise de décision initiale. Il faut parfois choisir de changer de vie en quelques heures. Tout contact avec ses anciennes connaissances doit alors être définitivement rompu. Le prix à payer pour assurer sa survie et éviter des représailles.

D. N. avec Jean-Bernard Cadier