BFMTV

Nouvelles manifestations anti-Trump à travers les Etats-Unis

Deux jours après l'élection de Donald Trump à la présidence des Etats-Unis, la colère ne faiblit pas, et plusieurs manifestations ont encore eu lieu jeudi soir à travers le pays.

La colère ne faiblit pas. Des milliers de personnes, dont de nombreux étudiants, ont à nouveau manifesté jeudi dans plusieurs villes à travers les Etats-Unis pour exprimer leur colère face à l'élection du républicain Donald Trump à la présidence. Quelque 300 personnes ont battu le pavé à Baltimore, sur la côte Est, scandant "Pas mon président!" et brandissant des pancartes avec le slogan "Je n'ai pas élu la haine à la présidence".

A Portland, dans l'Oregon, un Etat qui a majoritairement voté pour Hillary Clinton, la manifestation a dégénéré lorsque des manifestants s'en sont pris à des vitrines de magasins et des vitres de voitures. Les forces de l'ordre ont également été prises à partie. 

Manifestations étudiantes

Des rassemblements ont aussi été signalés à Chicago, Denver, Dallas et ailleurs. A San Francisco, quelque 1.000 jeunes, surtout des lycéens, ont défilé, marchant du quartier financier vers la mairie en scandant "Ce n'est pas mon président!" et bloquant la circulation.

D'autres manifestations ont été signalées dans le nord de la Californie, à Napa et Hayward. A Los Angeles, des centaines d'étudiants ont défilé sur le campus de l'université UCLA en brandissant des pancartes où on lisait "Dump Trump" ("Lâchez Trump") et "L'amour écrase la haine". Dès l'annonce de la victoire du milliardaire mardi, c'est sur ce campus qu'ont eu lieu certains des premiers rassemblements. 

"Une élection traumatisante"

Des milliers d'étudiants ont également exprimé leur mécontentement dans plusieurs autres villes du nord de la Californie, y compris Napa et Hayward. Le maire de Los Angeles, Eric Garcetti, a salué ces rassemblements, tout en appelant les manifestants à ne rien vandaliser et à ne pas s'aventurer sur les autoroutes.

"Ce fut une élection traumatisante", a-t-il dit. "Il y a beaucoup de divisions, beaucoup d'accusations des deux côtés, mais certaines choses qui ont été dites n'étaient pas partisanes, sur les femmes, sur nos frères et soeurs musulmans, sur les immigrants".

Nouveau rassemblement à New York

A New York, quelque 200 manifestants anti-Trump se sont réunis sur Washington Square dans Greenwich Village. Un nouveau rassemblement a également eu lieu devant la Trump Tower, qui a toutefois rassemblé moins de personnes que mercredi soir, selon notre correspondant sur place, Cédric Faiche. 

Les médias américains ont par ailleurs signalé des manifestations étudiantes au Texas, tout au sud du pays, entre autres.

Mercredi, des dizaines de milliers de personnes étaient déjà descendues dans les rues après l'annonce de la victoire du républicain. D'autres manifestations sont prévues pour ce week-end. Les rassemblements ont été pacifiques pour le moment, malgré quelques arrestations et la présence de policiers en tenues anti-émeutes.

Dans plusieurs universités du pays, des enseignants ont annulé leurs cours ou reporté des examens mercredi pour permettre aux étudiants de "surmonter" le résultat de l'élection présidentielle. 

A.S. avec AFP