BFMTV

Etats-Unis: il escalade la tour Trump avec des ventouses avant d'être interpellé

Un homme non identifié a été arrêté à New York ce mercredi alors qu'il escaladait la tour du candidat républicain à la présidentielle américaine, Donald Trump, à l'aide de ventouses. Il souhaitait absolument parler au milliardaire.

Son souhait ne s'est pas réalisé. Un homme en bermuda, muni d'une casquette et d'un sac à dos, a fait une ascension de près de trois heures à l'aide de ventouses sur la tour Trump, située à New York sur une prestigieuse avenue. Il a été arrêté par les policiers après plusieurs tentatives. Le grimpeur a été transféré à l'hôpital pour des examens psychologiques, à l'issue desquels il devrait être formellement placé en état d'arrestation.

Une ascension à risques

Les policiers s'étaient mobilisés devant la tour de verre du magnat de l'immobilier pour appréhender le hors-la-loi. Le bâtiment, au sein duquel réside le candidat à la présidentielle, est composé de 68 étages et est haut de 200 mètres. C'est pourquoi les autorités avaient prévu une sorte de gros airbag au sol, à la verticale du grimpeur, pour amortir une chute éventuelle.

Pour appréhender l'homme au bermuda, les forces de l'ordre ont dû percer une fenêtre près de lui afin de tenter de le raisonner, en vain. Une nacelle de laveurs de vitres a ensuite été portée à sa hauteur, tandis qu'un grand panneau de verre a été enlevé quelques étages au-dessus de lui. C'est à ce moment que les policiers ont finalement réussi à l'extirper, après trois heures d'ascension.

Des motivations politiques

Une vidéo postée sur YouTube dont le titre était "Message à M.Trump (pourquoi j'ai escaladé votre tour)" n'a pas encore été authentifiée par les autorités. Elle met en scène un jeune homme au visage partiellement dissimulé par un sweat-shirt à capuche, qui exhorte les Américains à voter pour le républicain Donald Trump.

L'homme présent sur la vidéo a affirmé avoir escaladé sa tour pour "attirer" son "attention". Qualifié par lui-même de "chercheur indépendant", il a notamment demandé aux internautes de "rendre virale" cette vidéo afin qu'elle "arrive" jusqu'au milliardaire.

J.B avec AFP