BFMTV

États-Unis: un million de personnes veulent envahir la zone 51, la base secrète où l'on étudierait les aliens

Les participants entendent prouver l'existence des extraterrestres et découvrir les secrets que le gouvernement américain conserverait à leur sujet.

"Prenons d'assaut la zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter". C'est le nom donné à un événement Facebook visant à pénétrer dans la zone 51, cette base militaire américaine ultra-sécurisée située en plein désert, dans l'État américain du Nevada.

Officiellement, la zone 51 est un camp où l'armée effectue des essais militaires. Mais comme l'explique la chaîne de télévision CNN, qui a été le premier média à remarquer cette page Facebook, la zone 51 alimente depuis plusieurs décennies de nombreux fantasmes et théories du complot. Ces dernières voudraient que cette base militaire soit en réalité une zone où le gouvernement et l'armée américaine étudieraient les aliens et conserveraient des secrets relatifs aux extraterrestres et aux ovnis.

Un civil tué en janvier dans la zone 51

Sur la page de l'événement Facebook, plus d'un million de personnes se disent ainsi prêtes à se retrouver le 20 septembre prochain, à 3 heures du matin, pour envahir la zone 51, tenter de prouver l'existence des aliens. Par ailleurs, plus de 800.000 personnes se disent également "intéressées" pour participer.

"Nous pouvons courir plus vite que leurs balles", affirme même la page de l'événement. Si ce regroupement en plein désert du Nevada a tout d'une blague et risque bien de réunir beaucoup moins de personnes que prévu, les téméraires qui souhaiteraient tout de même forcer l'entrée de cette base militaire le 20 septembre prochain risquent gros.

En effet, comme le rappelle La Voix du Nord, "l'utilisation d'une force mortelle" à l'encontre des personnes qui tenteraient d'y pénétrer est autorisée. En janvier dernier, un civil qui avait réussi à s'y introduire avait été tué par des militaires.

Juliette Mitoyen