BFMTV

États-Unis: un jeune Afro-américain de 19 ans tué par un policier blanc

Christian Taylor a été filmé par les caméras de vidéosurveillance de la concession.

Christian Taylor a été filmé par les caméras de vidéosurveillance de la concession. - Capture d'écran Youtube

Christian Taylor, 19 ans, a été abattu vendredi soir par un policier d'Arlington au Texas. Le FBI a fait part de son intention de jouer un rôle actif dans cette enquête.

L'histoire se répète inlassablement aux États-Unis. Une jeune Afro-américain de 19 ans a été tué vendredi soir par un policier blanc à Arlington, près de Dallas au Texas. Il ne portait pas d'arme. Cette affaire résonne tout particulièrement, un an quasiment jour pour jour avec la mort de Michael Brown à Ferguson

Vendredi, vers 1 heure du matin, les policiers d'Arlington répondent à un appel pour un cambriolage. Arrivés sur place, les officiers découvrent la vitrine d'un concessionnaire automobile détruite par un véhicule. Selon le rapport de police, ils ont tenté d'appréhender le suspect. Après une "altercation", l'un des agents tire. La victime meurt sur le coup. 

Un policier avec moins d'un an d'expérience

Christian Taylor, étudiant de 19 ans en deuxième année à l'université de San Angelo, était également une star de l'équipe de football de son établissement. Il était connu des services de police. En décembre dernier, il avait été condamné à six mois de travaux d'intérêt général pour possession de drogue. Son dossier était clos depuis juillet après qu'il a purgé sa période de probation. 

Le policier qui a tiré, Brad Miller, 49 ans, avait intégré les effectifs d'Arlington en septembre 2014. Encore sous la coupe d'un agent de formation, c'était sa première expérience policière. Dès vendredi, ses supérieurs lui ont donné un congé administratif le temps de conclure l'enquête. Enquête à laquelle va se joindre le FBI a annoncé Will Johnson, le chef de la police d'Arlington au cours d'une conférence de presse.

Version des faits contestée

Rapidement, les proches de Christian Taylor, décrit comme "un bon garçon par son grand-oncle, contestent la version des policiers. "Ils disent qu'il était en train de cambrioler l'endroit quand ils sont arrivés. Hmmmm, quelque chose n'est pas logique dans cette affaire", assure Clyde Fuller au Star-Telegram. 

Toutefois, le vrai du faux va être compliqué à démêler dans cette affaire. Contrairement aux précédents cas, les policiers d'Arlington ne portent pas de caméra sur eux ou dans leur véhicule. Seule une vidéo de sécurité de la concession montre Christian Taylor entrer dans l'espace, errer entre les véhicules à vendre ou forcer avec sa voiture l'entrée. À la fin de ce film, une ambulance arrive. 

Vive émotion

Quoiqu'il en soit, Christian Taylor s'était plusieurs fois indigné sur Twitter après la mort de Michael Brown, Freddie Gray, Walter Scott ou encore Eric Garner, tous afro-américains et tués par des policiers. Mais c'est l'un de ces derniers tweets qui résonne comme une prophétie: "Je ne veux pas mourir si jeune", avait écrit le jeune homme sur le réseau social tout juste une semaine avant d'être tué.

Immédiatement, la mort de Christian Taylor a suscité une vive émotion notamment sur les réseaux sociaux. Ce fameux tweet a été partagé plus de 15.000 fois. Des personnalités ont également apporté leur soutien aux proches de la victime et dénoncer les pratiques policières. "Vraiment??? Sommes-nous en train de dormir et ce n'est juste qu'un cauchemar? #ChristianTaylor", a tweeté la joueuse de tennis Serena Williams. 

"On ne somme plus, ne prouve, ne juge, ne punit. On tire. On tue", fustige Christiane Taubira, la ministre de la Justice.

J.C.