BFMTV

Brésil: Aecio Neves, chef de l'opposition, visé par une enquête pour corruption

Aecio Neves, président du Parti social-démocrate brésilien, le 11 mai 2016.

Aecio Neves, président du Parti social-démocrate brésilien, le 11 mai 2016. - EVARISTO SA / AFP

Le Tribunal suprême du Brésil a autorisé l'ouverture d'une enquête pour corruption à l'encontre du sénateur Aecio Neves, rival malheureux de Dilma Rousseff à la présidentielle de 2014, dans une décision publiée sur sa page officielle.

Saisi par le procureur général, Rodrigo Janot, depuis le début du mois de mai, le Tribunal suprême du Brésil a "accepté" sa demande afin d'ouvrir une enquête à l'encontre d’Aecio Neves portant sur des soupçons de pots-de-vin et un compte bancaire secret familial au Liechtenstein.

31 enquêtes ouvertes au total

Aecio Neves préside le Parti social-démocrate brésilien (PSDB, centre-droit), la principale formation de l'opposition brésilienne à l'origine de la procédure de destitution de Dilma Rousseff pour maquillage des comptes publics. La décision de la haute juridiction est intervenue alors qu’il participait à la session plénière du sénat qui devait écarter Dilma Rousseff de la présidence pour la soumettre à un procès en destitution. Outre Aecio Neves, le procureur a demandé début mai l'ouverture d'enquêtes contre 31 personnes au total dans le cadre du scandale de corruption Petrobras.

A.M avec AFP