Son expulsion a longtemps été bloquée par la justice allemande en raison des risques de torture qu'il encourait s'il venait à être remis aux autorités tunisiennes.
 

La reconduite en Tunisie de Sami A. devait attendre l'examen approfondi de son dossier. 

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire