BFMTV

Alep: "C'est un drame humanitaire assez effroyable", raconte un journaliste

Alors que l'ONU planche sur une résolution pour superviser les évacuations à Alep, un journaliste, qui a pu se rendre sur place, fait état "d'un drame humanitaire assez effroyable".

Régis Le Sommier, directeur adjoint de la rédaction de Paris Match, est l'un des rares journalistes à s'être rendu à Alep ces derniers jours, alors que l'évacuation de la ville suit son cours. Ce dimanche, près de 350 personnes ont quitté la poche rebelle. "Nous avons pu parler avec ces gens", raconte le journaliste. "Chaque personne a perdu un proche", rapporte-t-il.

"Beaucoup de femmes ont perdu leur mari au cours de cette guerre et élèvent seules leurs enfants (…) C'est un drame humanitaire assez effroyable", résume Régis Le Sommier de Paris-Match, en duplex depuis Damas pour BFMTV.

Les associations humanitaires sont toutefois présentes sur place. Elles distribuent notamment des rations alimentaires pour les civils.

Un millier de personnes évacué?

Ce lundi, plus de 1.000 personnes ont pu quitter le secteur rebelle d'Alep selon un médecin. "C'est plausible", estime Régis Le Sommier. "Les convois sont généralement composés de dizaines de bus, précédés d'ambulances (…) Mais il y a aussi certains civils qui utilisent leurs pick-up dans lesquels ils s'entassent à l'arrière", informe le journaliste.

P. P.