BFMTV

Un photographe français blessé à Tunis, dans le coma

Lucas Mebrouk Dolega, un photographe français qui couvrait les manifestations en Tunisie, a été blessé vendredi et se trouvait samedi dans un état "grave", selon une source médicale tunisienne. /Photo prise le 14 janvier 2011/REUTERS/Zohra Bensemra

Lucas Mebrouk Dolega, un photographe français qui couvrait les manifestations en Tunisie, a été blessé vendredi et se trouvait samedi dans un état "grave", selon une source médicale tunisienne. /Photo prise le 14 janvier 2011/REUTERS/Zohra Bensemra - -

PARIS (Reuters) - Un photographe français qui couvrait les manifestations en Tunisie a été blessé vendredi et se trouvait samedi dans un état...

PARIS (Reuters) - Un photographe français qui couvrait les manifestations en Tunisie a été blessé vendredi et se trouvait samedi dans un état "grave", a-t-on appris de source médicale tunisienne.

Les médecins qui ont opéré Lucas Mebrouk Dolega, qui se trouve dans le coma, ne se prononcent pas sur son pronostic vital pour l'instant, a précisé la même source, interrogée au téléphone depuis Paris.

Le photographe, qui est âgé de 32 ans, avait été envoyé en Tunisie jeudi par l'agence European Pressphoto Agency pour couvrir la contestation qui a abouti vendredi soir à la chute du président Zine el Abidine ben Ali.

Il a été touché par un projectile lors d'un rassemblement dans le centre de Tunis vendredi après-midi et il a perdu l'usage de son oeil gauche, selon ses proches.

"Il y a un point d'impact, un bleu au niveau du sourcil de trois centimètres. C'est soit une bombe lacrymogène soit une balle en caoutchouc" qui l'a touché, a précisé la source médicale interrogée par Reuters.

Le président Ben Ali s'est réfugié en Arabie saoudite dans la nuit de vendredi à samedi après un mois de manifestations émaillées de violences qui ont fait des dizaines de morts.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse