BFMTV

Polémique au Kenya autour de photos pas si inédites d'un léopard noir

Un léopard noir photographié par Phoebe Okall en 2013, avant les clichés présentés comme "inédits" par un photographe britannique en 2019.

Un léopard noir photographié par Phoebe Okall en 2013, avant les clichés présentés comme "inédits" par un photographe britannique en 2019. - Capture Twitter - Phoebe Okall - Daily Nation

Après la publication de clichés d'un léopard noir par un photographie britannique, présentés comme les premiers "depuis 1909", le quotidien kenyan Daily Nation rappelle qu'une de leurs photographes a immortalisé un tel animal en 2013.

L'animal reste aussi beau et majestueux; l'histoire, moins. Ces derniers jours, plusieurs médias dont BFMTV.com ont relayé les images rares d'un léopard noir, immortalisé par un photographe britannique au Kenya.

On y voit le félin, majestueux, le poil d'ébène, marcher dans les fourrés. Will Burrard-Lucas s'est servi d'un piège-caméra avec des capteurs de mouvement sans fil pour le photographier la nuit, dans son environnement naturel.

Dans l'African Journal of Ecology, Nicholas Pilfold, un scientifique du zoo de San Diego, écrit que la dernière photographie d'un léopard noir date de 1909 à Addis-Abeba, en Ethiopie. Des propos qui ont fait polémique au Kenya, rapporte RFI, car c'est tout simplement faux.

Le quotidien Daily Nation illustre notamment son article sur ces nouveaux clichés avec ceux d'une de leurs photojournalistes, Phoebe Okall, pris en 2013. On y voit distinctement un félin noir se reposer dans l'herbe. Le parc Ol Ari Nyiro Conservancy dit aussi avoir pris une photographie similaire en 2007 mais ne pas l'avoir diffusée à l'époque.

"Rien n'existe en Afrique jusqu'à ce qu'un Blanc le voie"

L'activiste et scientifique Mordecai Ogada, qui dénonce un néo-colonialisme dans les pratiques occidentales de conservation de la nature en Afrique, critique là un "apartheid naturaliste". "Rien n’existe en Afrique jusqu'à ce qu'un Blanc le voie", tance-t-il au micro de RFI, précisant que sa propre équipe a repéré un léopard noir en 2001.

Le léopard noir est un spécimen atteint de mélanisme, ce qui cause un surplus de pigments. Ses taches sont toujours visibles en caméra infrarouge, précise la radio.

Liv Audigane