BFMTV

Mine effondrée au Darfour: environ 100 morts

BFMTV

Une centaine de mineurs seraient morts dans l'effondrement d'une mine d'or au Darfour dans l'ouest du Soudan, où neuf secouristes, qui tentaient de libérer des dizaines de personnes prises au piège, ont été ensevelis, a indiqué vendredi un témoin.

Le bilan de ce drame qui s'est produit lundi ne fait que s'alourdir au fur et à mesure que les recherches d'éventuels survivants se poursuivent dans la mine d'or illégale de la région de Jebel Amir, à plus de 200 kilomètres au nord-ouest d'El-Facher, la capitale du Darfour-Nord.

"Neuf secouristes ont disparu quand la terre s'est écroulée autour d'eux jeudi", a affirmé un mineur présent sur les lieux et qui a requis l'anonymat. "Selon un décompte réalisé par des employés de la mine, le nombre de personnes ensevelies à l'intérieur est de plus de 100", a-t-il dit, laissant entendre que tous avaient péri.

Jeudi, le responsable administratif de la région de Jebel Amir, Haroun al-Hassan, avait avancé un premier bilan de "plus de 60 morts", expliquant que les secouristes évitaient d'utiliser des machines qui pourraient provoquer de nouveaux effondrements.

Une source humanitaire avait estimé début 2013 à près de 70.000 le nombre de personnes employées dans ces mines à Jebel Amir, dans le Darfour ravagé par une décennie de conflit.