BFMTV

Journalistes tués: des dirigeants de RFI partent au Mali pour rapatrier les corps

BFMTV

Marie-Christine Saragosse, PDG de France Médias Monde, qui inclut RFI, a annoncé dimanche qu'elle partait pour Bamako avec d'autres responsables de la radio pour rapatrier les corps des deux journalistes, Ghislaine Dupont et Claude Verlon, enlevés et tués samedi au nord du Mali.

"On part à Bamako maintenant. On y va pour être avec nos collègues et ramener leurs corps", a-t-elle déclaré à la presse à l'issue d'un entretien avec le président François Hollande, qui l'a raccompagnée ainsi que les autres responsables de la radio sur le perron de l'Elysée.

Marie-Christine Saragosse a également annoncé que la radio diffuserait "tout ce qui avait été enregistré" par les deux journalistes, qui ont été enlevés et tués alors qu'ils préparaient une émission spéciale sur le Mali.

"Si la France lutte contre le terrorisme, nous les médias nous devons lutter pour la liberté de la presse", a-t-elle souligné, et "si nous n'allons plus sur le terrain alors où est la liberté de la presse?"

"Ni Ghislaine ni Claude n'étaient des têtes brûlées, ils n'ont pris aucun risque inconsidéré", a assuré Marie-Christine Saragosse. C'étaient "des passionnés qui sont morts en allant jusqu'au bout de qu'ils croyaient juste".

M.G. avec AFP