BFMTV

Les méga-projets immobiliers continuent au Gabon

Messieurs Zhao (China Harbour Engineering) et Jim Dutton (Agence nationale des grands travaux) signant le contrat du Champ Triomphal.

Messieurs Zhao (China Harbour Engineering) et Jim Dutton (Agence nationale des grands travaux) signant le contrat du Champ Triomphal. - -

Le Champ Triomphal, un port gigantesque bâti par des Chinois à Libreville, se veut à l'image de l'Empire State Building.

Les grandes entreprises chinoises ne connaissent pas le marasme, et les dirigeants africains le savent. Au Gabon va naître un port chinois énorme, le Port Môle de Libreville. Le projet s'appelle "Champ Triomphal", et à voir les photos, il ferait plaisir à un empereur.

Les bâtisseurs d'empire sont des Chinois, qui travailleront avec l'Agence nationale des grands travaux du Gabon, dont le directeur Henri Ohayon a déclaré: "Il faut que l'international connaisse le Gabon. Si on vous dit aujourd’hui 'Champs Elysées', vous savez où est-ce que c'est... De même que si on vous dit 'Empire State Building'. C’est un peu la même chose que le Gabon doit avoir."

Logements huppés, gratte-ciels et arche de triomphe

Le port situé en face de la cathédrale Sainte-Marie de Libreville, le Port-Môle, sera donc ce genre d'icône mondial. Quarante hectares, dont de nombreux hectares gagnés sur la mer, grâce à des remblais formés par le dragage des sables de l'estuaire du vieux Port-Môle. Ce dernier sera préservé pour sa valeur historique, mais entouré de logements huppés, de gratte-ciels et d'une arche de triomphe orientée vers la mer, en forme de double défense d'éléphants. Napoléon n'y avait pas pensé. L'architecte du China Harbour Engineering, lui, oui.

Tout ceci est à l'image de l'Afrique francophone actuelle: les entrepreneurs chinois se glissent à la place où nous autres Français nous serions bien imaginé.


A LIRE AUSSI:

>> Procès de dirigeants assassins: pourquoi toujours des Africains?
>> La géopolitique selon Harold Hyman

Harold Hyman (au NYForum de Libreville)