BFMTV

Kenya: cinq suspects de l'attaque de Garissa mis en examen pour "acte terroriste"

L'entrée de l'université de Garissa, trois jours après l'attaque terroriste qui a fait 148 morts.

L'entrée de l'université de Garissa, trois jours après l'attaque terroriste qui a fait 148 morts. - Adow Jubat - AFP

Cinq suspects dans l'attaque menée en avril par des islamistes shebab à Garissa (nord-est du Kenya), qui avait fait 148 morts le 2 avril, ont été mis en examen jeudi devant un tribunal de Nairobi pour "acte terroriste", a-t-on appris de source judiciaire.

Les suspects ont été renvoyés en détention en attendant le procès qui aura lieu le 24 août. Les cinq hommes ont nié les charges qui pèsent sur eux et ont affirmé avoir été torturés lors de leur détention.

Leur rôle présumé dans l'attaque n'est pas clairement connu, alors que les quatre principaux assaillants directement responsables du massacre ont été abattus par les forces kényanes à l'issue d'une journée de siège.

Le 2 avril, un commando de quatre personnes avait attaqué l'université de Garissa, dans le nord-est du Kenya frontalier de la Somalie. Au total, 142 étudiants ont péri durant l'attaque, ainsi que trois policiers et trois militaires. L'attaque avait été revendiquée par les insurgés islamistes shebab somaliens.

la rédaction avec AFP