BFMTV

Côte d Ivoire

C’était il y a une semaine : un enfant était retrouvé mort dans le train d'atterrissage d'un avion à l'aéroport de Roissy. Laurent Barthélémy Ani Guibahi était un adolescent de 14 ans, scolarisé au lycée Simone Gbagbo de Yopougon, dans un quartier populaire d’Abidjan, en Côte d’Ivoire. Attiré par l’Europe, l’enfant a tenté de rejoindre la France clandestinement en se cachant dans le train d’atterrissage d’un avion. 

Côte d'Ivoire: le témoignage d'un survivant de l'attaque de Grand Bassam

Côte d'Ivoire: le témoignage d'un survivant de l'attaque de Grand Bassam

Jean-Marc Ayrault et Bernard Cazeneuve se sont rendus en Côte d'Ivoire mardi pour apporter le soutien de la France dans la lutte contre le terrorisme. Ils sont notamment allés à la rencontre de la communauté française de Côte d'Ivoire. Ils sont 18.000. Quatre sont tombés sous les balles des assaillants à Grand Bassam. Jean-Louis Souche a échappé à la mort mais son collègue n'a pas eu cette chance et a été tué sous ses yeux. Il va rapatrier le corps de Franck vers sa famille , en France mais reviendra en Côte d'Ivoire. Une manière de défier les terroristes qui selon lui s'étaient donné une mission. "Ils cherchaient du blanc", assure-t-il.

Attentat en Côte d'Ivoire: Bernard Cazeneuve et Jean-Marc Ayrault se rendront à Abidjan

Attentat en Côte d'Ivoire: Bernard Cazeneuve et Jean-Marc Ayrault se rendront à Abidjan

Quatre Français figurent parmi les victimes de l'attentat survenu hier à Grand-Bassam, une station balnéaire située près d'Abidjan, la capitale économique de la Côte d'Ivoire. Les autorités ivoiriennes ont aussi annoncé la mort de 11 civils et trois miliaires lors de cette attaque commise par des terroristes se revendiquant d'Aqmi. Rappelons que ce groupe islamiste avait déjà revendiqué l'assaut contre un hôtel à Bamako, l'an dernier. Après ce terrible drame, Bernard Cazeneuve et Jean-Marc Ayrault se rendront à Abidjan mardi pour exprimer la solidarité de la France envers la Côte d'Ivoire, et manifester le soutien indéfectible du gouvernement français à la lutte contre le terrorisme. - Un document "Grand Angle BFMTV" du lundi 14 mars 2016.

Attentat en Côte d'Ivoire: "La France est visée au travers de ses alliés"

Attentat en Côte d'Ivoire: "La France est visée au travers de ses alliés"

L'Elysée a annoncé, ce lundi, que quatre Français faisaient partie des 18 victimes de l’attentat revendiqué par Aqmi en Côte d’Ivoire, ce dimanche. "La France est visée au travers de ses alliés", a estimé Ulysse Gosset. Pour l’éditorialiste politique étrangère de BFMTV, les pays africains ayant des liens étroits avec l’Hexagone seraient particulièrement menacés. Il a rappelé que c’était la première fois que la Côte d’Ivoire subissait une attaque de ce type. L’avancée des jihadistes en Afrique de l’Ouest pose, selon lui, un "problème sécuritaire pour toute cette zone". Le journaliste a décrit la "consternation en Côte d'Ivoire", qui était en phase de "convalescence". "Le pays sort d'une période de troubles et d'affrontements armées", a-t-il indiqué.

Attentat en Côte d’Ivoire: "peu probable" qu’Aqmi ait agi seule selon un expert

Attentat en Côte d’Ivoire: "peu probable" qu’Aqmi ait agi seule selon un expert

Le groupe Al-Mourabitoune, rallié à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), a revendiqué l'attaque de trois hôtels à Grand-Bassam en Côte d'Ivoire ce dimanche, faisant au moins 16 morts. Mais pour Chems Akrouf, expert en renseignement, l’organisation terroriste n’a pas agi seule. "Ça me paraît peu probable car leur rayonnement en Côte d’Ivoire n’est pas connu", souligne le spécialiste. "Ils ont pu faire appel au groupuscule Boko Haram", affirme-t-il. "On peut sous-traiter le terrorisme dans ces pays africains", ajoute Chems Akrouf.