BFMTV

Centrafrique: Bangui en proie aux pillages et aux violences

BFMTV

Des dizaines d'habitants continuaient à fuir lundi un quartier nord de Bangui, ex-fief électoral du président déchu François Bozizé, après des affrontements meurtriers tout le week-end entre civils et rebelles du Séléka.

Dans les rues de Bangui, des hommes du Séléka, coalition qui a renversé le pouvoir du président François Bozizé le 24 mars dernier, étaient encore visibles, à pied et dans des véhicules, sillonnant le 4e arrondissement situé dans le nord de la capitale.

Répression par le Séléka des manifestations de colère d'habitants excédés par les pillages, ou tentatives de déstabilisation menées par des partisans de l'ancien régime infiltrés dans les quartiers? L'origine et les conditions des affrontements restent confuses, alors que le bilan pourrait encore s'alourdir, selon une source policière.

Selon plusieurs témoins, douze personnes ont été tuées samedi et dimanche dans un quartier situé dans le sud de Bangui. Une source policière et une source hospitalière ont fait état d'une vingtaine de morts.