BFMTV

Attentat à Ouagadougou: 3 assaillants présumés "encore recherchés", annonce Valls

Manuel Valls lors de la séance de question au gouvernement.

Manuel Valls lors de la séance de question au gouvernement. - Capture BFMTV

Le Premier ministre français a révélé mardi lors de la séance de questions au gouvernement que l'attentat de Ouagadougou au Burkina Faso, qui a fait 30 morts, a été mené par six jihadistes.

Quatre jours après le terrible attentat qui a frappé Ouagadougou, Manuel Valls annonce que trois assaillants présumés sont "encore recherchés". L'attaque menée par six hommes contre le café Le Cappuccino et l'hôtel Splendid. Lors de l'assaut des forces burkinabè, épaulées par des militaires français, trois terroristes avaient été abattus, a révélé le Premier ministre français.

"Les six agresseurs, trois ont été tués et trois sont encore recherchés", a détaillé Manuel Valls lors de la séance de questions au gouvernement, exprimant sa "solidarité" avec le Burkina Faso et "toutes les victimes".

Le Premier ministre a ensuite voulu "rendre hommage aux autorités" pour leur "réactivité" et leur "sang-froid". "La jeune démocratie du Burkina Faso a besoin de notre soutien et de notre aide et le président a proposé l’assistance de la France notamment pour le bon déroulement de l’enquête", a insisté Manuel Valls.

Vendredi dernier, six hommes ont ouvert le feu sur la terrasse du café-restaurant Le Cappuccino avant de se retrancher dans l'hôtel situé en face, le Splendid. Ces deux établissements étaient connus pour être fréquentés par les Occidentaux. 30 personnes ont trouvé la mort dans cette attaque, après l'annonce du décès mardi de Leila Alaoui, une photographe franco-marocaine.

J.C.