BFMTV

Pistorius : la défense admet l'homicide volontaire mais réfute la préméditation

Oscar Pistorius lors de son audience, le 19 février 2013.

Oscar Pistorius lors de son audience, le 19 février 2013. - -

L'avocat d'Oscar Pistorius reconnait qu'il pourrait y avoir eu homicide volontaire, mais réfute qu'il y ait eu préméditation.

Au quatrième jour de l'audience, à l'issue de laquelle le juge doit trancher sur l'éventuelle libération sous caution du champion sud-africain, la défense admet qu'il pourrait y avoir eu homicide volontaire.

En revanche, Barry Roux, l'avocat d'Oscar Pistorius réfute toujours la préméditation.

Le juge Desmond Nair a annoncé vendredi qu'il dirait vers 14h30 (13h30, heure française) s'il remet en liberté sous caution le champion handisport, accusé du meurtre de sa petite amie.

"Au-delà de ce qu'une personne raisonnable aurait fait"

L'avocat du champion handisport Oscar Pistorius a reconnu vendredi que son client risquait d'être condamné pour homicide volontaire, même s'il a plaidé jusqu'à présent la thèse de l'accident.

"Parce qu'il a agi au-delà de ce qu'une personne raisonnable aurait fait, il risque d'être condamné pour homicide volontaire", a déclaré l'avocat Barry Roux devant le tribunal d'instance de Pretoria, où il plaide la libération sous caution de l'athlète.