Lors d'une marche contre les violences faites aux femmes, le 1er août, à Pretoria. (photo d'illustration)
 

Une étudiante sud-africaine de 23 ans s'est donné la mort la semaine dernière, deux mois après avoir été violée par un de ses camarades d'université. Son histoire a fait descendre plusieurs milliers de femmes dans la rue.

Votre opinion

Postez un commentaire