BFMTV
International

Afghanistan: un bébé retrouve sa famille, 5 mois après sa disparition dans le chaos de l'aéroport de Kaboul

Porté disparu depuis 5 mois, un bébé a été retrouvé la semaine dernière en Afghanistan. Il avait été vu pour la dernière fois en août dernier, dans le chaos de l'aéroport de Kaboul, quand des milliers d'Afghans tentaient de quitter le pays, après la prise du pouvoir par les talibans.

Il a remué ciel et terre pour retrouver son petit-fils, Sohail Ahmadi. Mirza Mohammad Qasimi, un Afghan aidé par la police et les réseaux sociaux, a appris la semaine dernière que l'enfant était sain et sauf, cinq mois après sa disparition, au milieu du chaos déclenché par la prise de pouvoir des talibans.

"Ma femme et moi avons commencé à pleurer et n'avons rien mangé. Nous étions si heureux. Nous sommes des gens forts mais nous sommes amoureux de notre petit fils", raconte-t-il.

Retrouvé par un chauffeur de taxi

La famille de Sohail, deux mois à l'époque, avait perdu sa trace le 19 août dernier, alors que comme des miliers d'Afghans, elle se trouvait à l'aéroport de Kaboul pour quitter le pays après qu'il soit tombé aux mains des talibans.

Le père avait tendu le nourrisson à un soldat étranger. Après l'avoir cherché trois jours dans l'aéroport, il avait fini par s'envoler avec sa femme et leurs autres enfants aux Etats-Unis. C'est Hamid Safi, un chauffeur de taxi de 29, qui avait fini par le retrouver, abandonné sur le sol de l'aéroport.

"Quand je l'ai emmené, nous avions convenu de l'élever pour le bonheur de Dieu, et si nous étions en mesure de trouver sa famille de le leur ramener", explique-t-il.

"Sa mère a le droit de le voir"

Pour ce couple, qui a vu grandir le petit garçon, la séparation est cependant difficile.

"Quand je me réveille et que je vois qu'il n'est plus là, je pleure beaucoup. Mais sa mère a le droit de le voir, il doit être renvoyé chez elle", souligne Farimah Safi.

Ses parents ont pris contact avec les autorités américaines pour que leur bébé puisse les rejoindre, mais la procédure pourrait prendre du temps. Plus de 100.000 personnes ont fui le pays, en août dernier, lorsqu'il est tombé aux mains des talibans. La France a pu en exfiltrer 2834, dont 2600 ressortissants afghans.

Clément Boutin Journaliste BFMTV